Résultats

La mise sur pied du Comité Local de Suivi évaluation du pilote en concertation avec les autorités centrale et locale de l’eau a facilité les négociations avec les nombreux exploitants du pilote, notamment pour réaliser les travaux de mise en place du réseau de drainage et l’installation de la station de pompage solaire. Les principlaes réalisations techniques sont illustrées dans les photos.

Ces résultats prouvent l’efficience du réseau de drainage mis en place. On devrait s’attendre à l’abaissement de la salinité accumulée dans les couches superficielles du sol pendant plusieurs années. Le suivi de l’évolution de la salinité de l’eau de drainage a été assuré par la prise d’échantillons au niveau des regards de visite.

La salinité de l’eau de drainage avant l’installation du réseau de drainage était très élevée de l’ordre de 10.66 g/l. Cette salinité a baissé après la mise en service du drainage pour atteindre une moyenne de 6 g/l environ. Cette salinité de l’eau de drainage est restée stable le long des quatre premiers mois suivant l’installation du réseau de drainage. Elle pourrait encore diminuer au rythme des irrigations pour se stabiliser à un certain niveau lié aux doses d’irrigation.

En ce qui concerne la salinité du sol, elle a été mesurée sur un échantillon moyen à différentes profondeurs avant la mise en place du réseau de drainage. Les résultats ont montré que le sol était au départ très salé. Des échantillons répartis sur toute la superficie du pilote et à différentes profondeurs en cinq points différents localisés à côté des piézomètres, ont été prélevés à trois reprises après l’installation du réseau de drainage. 

Les résultats obtenus montrent que la différence entre les conductivités électriques des différents points de prélèvement et des différentes profondeurs n’est pas significative. Par contre la différence entre la conductivité électrique du sol du pilote avant drainage et après drainage est hautement significative. Ceci montre qu’avec un réseau de drainage bien fonctionnel, deux irrigations successives permettent un bon lessivage du sol.

La profondeur de la nappe a baissé de l’ordre de 40 centimètres. Le suivi de l’évolution de ce niveau et du volume d’eau drainé n’a malheureusement pas été poursuivi avec l’arrêt des irrigations suite à l’accident survenu dans le forage desservant l’oasis Jedida (le forage a collapsé).

Le pilote 5 est mis en place dans ses composantes hydro-agricole (drainage) et agricole. La station solaire pour le pompage et l’évacuation des eaux de drainage est installée et mise en service. Les premiers résultats obtenus sont encourageants.

Malheureusement, l’arrêt de fourniture d’eau à l’ensemble de l’oasis suite à la détérioration du forage desservant ce périmètre a porté préjudice aux cultures annuelles mises en place au début du printemps 2012. Le pilote est actuellement à l’arrêt. L’Autorité de l’Eau a ordonné de renouveler le forage dans les meilleurs délais. Après de nombreuses difficultés dont celle de trouver un entrepreneur ayant les aptitudes techniques de réaliser ce forage (950 m de profondeur avec des eaux géothermales agressives), la DGGREE a réussi à mobiliser les moyens financiers et engager le processus de sa réalisation. Les activités du pilote reprendront dès le rétablissement de l'approvisonnement en eau.