Elaboration

L’objectif est de développer un modèle hydro-économique intégré qui tient compte explicitement de toutes relations et interactions entre toutes les variables et déterminants clefs de la demande en eau et surtout sa productivité. Ces déterminants sont :

  • Le choix réels des exploitants des cultures pratiquées.
  • La combinaison des inputs requis à la production en mettant un accent particulier sur la ressource rare à savoir l’eau et surtout sur son coût de mobilisation réel.
  • Les impacts positifs des prélèvements de l’aquifère sur le bien être économiques de la population de la région qui se matérialisent par une production agricole accrue.
  • Les retombées négatives de ces prélèvements sur l’aquifère et surtout sur sa durabilité.

Elaboration du Modèle théorique

Le modèle théorique a été finalisé au cours du second semestre 2013. Un rapport présentant en détail ce modèle a été élaboré.

Mise en œuvre du modèle

Cette étape cruciale a nécessité la collecte d’une riche base de données aussi bien sur les forages et puits privés que collectifs et publics.

  • S’agissant des points de prélèvement privés, les données étaient déjà disponibles grâce aux enquêtes socioéconomiques déjà réalisées.
  • En revanche pour les points de prélèvements publics et collectifs, l’enquête « points d’eau » a été indispensable pour disposer de ces données.

Réalisation de l’enquête Points d’eau

La campagne d’enquêtes  « points d’eau » portant sur 610 exploitants a été achevée au second semestre 2013. L’Etat des enquêtes est récapitulé dans le tableau ci-dessous.

Etat de réalisation des enquêtes points d’eau au 31/12/2013

Lors de la validation des enquêtes relatives aux forages collectifs, le taux de rejet est nul. Ceci est du d’une part à l’expérience acquise par les enquêteurs, d’autre part du fait que le questionnaire est nettement simplifié comparativement aux questionnaires de la première et deuxième enquête.