Etapes de mise en œuvre

1. Mise en place du mécanisme institutionnel et de l’approche participative

  • Identification des acteurs de l’eau concernés par chaque pilote et recrutement du consultant national chargé de sa gestion sur le terrain ;
  • Choix définitif de la thématique du pilote ;
  • Recherche et choix du site et de l’exploitant du pilote ;
  • Organisation d’un atelier local de sensibilisation et d’information et constitution du comité local de suivi-évaluation du pilote (CLESP) ;
  • Etablissement d’une convention de partenariat entre les parties prenantes ;
  • Etablissement de conventions avec des Institutions de recherche agronomique ;
  • Négociation, établissement et adoption du plan d’action du pilote ;
  • Evaluation des contributions financières de l’exploitant et de l’OSS ; 
  • Mobilisation des contributions financières.

2. Exécution du plan d’action

  • Mise en œuvre du plan d’action par le consultant national, l’exploitant et les autres membres du Comité local de suivi-évaluation du pilote (CLSEP) ;
  • Réalisation d’une étude technique détaillée pour la mise en place du pilote ;
  • Acquisition et installation des équipements hydrauliques et agricoles ; 
  • Démarrage du système de culture innovant conformément au plan d’action validé et adopté par le CLSEP.

3. Suivi-évaluation

  • La mise en œuvre des plans d’action prévus dans le cadre logique du projet SASS III  et mis à jour régulièrement en fonction des contraintes rencontrées ;
  • les résultats techniques, socioéconomiques et environnementaux obtenus.

Pour chaque pilote, l’évaluation est effectuée sur la base des indicateurs d’état (performances techniques, économiques) et des indicateurs d’impacts environnementaux spécifiques et liés à sa problématique locale. Ces indicateurs sont identifiés d’avance dans le cadre logique du projet SASS III.

A titre indicatif, les indicateurs de performance se déclinent comme suit :

  • l’amélioration de la valorisation de l’usage de l’eau en irrigation;
  • l’amélioration des rendements des principales cultures;
  • l’augmentation des revenus agricoles des exploitants ;
  • la création d’emplois ;
  • la rentabilité économique du système de cultures ;
  • l’acceptation de l’approche participative et des résultats du pilote par la communauté des exploitants.

4. Diffusion des résultats

  • Elaboration de rapports réguliers sur l’état d’avancement du pilote et de ses résultats ;
  • Organisation de visites au pilote par d’autres exploitants, vulgarisateurs et autres acteurs du développement local ;
  • Organisation d’ateliers de restitution aux niveaux national et régional (à l’échelle du bassin du SASS) ;
  • Elaboration de supports de communication dédiés aux pilotes