Thématique

La thématique du pilote a porté sur deux axes :

  • utilisation des eaux chaudes dans le chauffage des serres pour réaliser des cultures très précoces, donc à haute valeur ajoutée (exportation) ;
  • dessalement des eaux géothermales pour l’irrigation, ce qui permet d’augmenter leur efficience physique (productivité du mètre cube d’eau) et leur valorisation économique.


Outre la fonction démonstrative, ce pilote a été conçu pour diffuser dans les trois pays du SASS les résultats d’un système de culture très performant aux plans social, économique et environnemental, d’une part, et préparer le transfert de la technologie de ce système dans la Zone Centrale des Oueds (Libye) où était prévu la réalisation du Pilote 4.

Image satellitaire de l’exploitation du pilote 7 en Tunisie (Chenchou, Mgacem, El Hamma de Gabès)

Initialement, l’exploitation était structurée en une petite exploitation privée personnelle appartenant à Monsieur Nejib ZARROUK, elle a évolué ensuite en une entreprise incluant d’autres partenaires pour devenir la Société ZINA FRESH.

L’équipe de l’entreprise se compose de :

  • une unité technique comptant 3 ingénieurs ;
  • une unité administrative composée de 5 gestionnaires ;
  • 3 techniciens supérieurs ; et
  • 120 ouvriers permanents.


La fonction démonstrative du pilote a porté sur les sous-thèmes suivants :

Les ressources en eau utilisées

La société dispose d’un forage privé localisé sur l’exploitation. Le niveau statique de la nappe est de l’ordre de 34 m sous le terrain naturel. Le pompage est assuré par une pompe immergée à une profondeur de 46 m sous terrain naturel, avec un débit de l’ordre de 50litres/seconde.

L’eau de cette nappe a un faciès géochimique sulfato-sodique avec une salinité totale de l’ordre de 4 g/l. La température de l’eau de forage a baissé par rapport aux années précédentes (de l’ordre de 53°C). La température actuelle est de 40°C. C’est la raison pour laquelle la société a été amenée au chauffage complémentaire des serres (chaudière à grignon d’olive).

Le dessalement des eaux du forage pour l’irrigation

Initialement, l’irrigation se faisait directement aux eaux saumâtres disponibles et les cultures étaient conduites au sol naturel. Suite aux multiples impacts négatifs de la salure sur le sol et les cultures, et des nombreuses maladies cryptogamiques et nématodes sur les rendements, l’option de dessaler l’eau du forage pour l’irrigation et le recours aux substrats artificiels en remplacement du sol naturel était prise et appliquée intégralement, mises à part les cultures sous tunnels.

L’entreprise ZINA FRESH dispose de deux unités de dessalement par osmose inverse avec une production journalière des osmoseurs de 35 m³/heure livrant une eau d’une salinité inférieure à 0.2 g/l.

La fertilisation

Une fertilisation localisée par fertigation est pratiquée dans cette exploitation.

lutte contre les maladies et les parasites

La lutte phytosanitaire pratiquée combine la lutte biologique et la lutte chimique conventionnelle.

La Commercialisation

Le choix des espèces et des variétés cultivées est dicté par le marché auquel est destinée la production. Ce marché est principalement européen et la société est équipée d’une chaîne de conditionnement sur la base des normes européennes.