Résultats

Les principaux résultats agricoles obtenus à la date de fin juin 2012 se résument comme suit :

  • la première récolte de datte (novembre 2011) : augmentation de plus de 50% de la production dans la parcelle pilote par rapport à la parcelle témoin ;
  • une nette amélioration de la qualité des fruits ;
  • un doublement des recettes de la vente sur pied de la récolte de datte de l’ensemble de l’exploitation ;
  • une augmentation de la production des cultures annuelles intercalaires, mais la panne d’approvisionnement en eau n’a pas permis de terminer les cycles végétatifs des cultures; ce qui s’est traduit par des pertes significatives dans les récoltes.

Concernant les impacts environnementaux de l’installation des réseaux d’irrigation localisée et du drainage enterré, un protocole de suivi de la variation du niveau de la nappe, de la salinité des eaux de drainage, de celle de la nappe (dans les piézomètres) et du sol a été mis en place et exécuté à des pas de temps de 24 heures.

De même, les volumes d’eau d’irrigation et de drainage ont été estimés durant le premier mois de mise en place des cultures et le démarrage des irrigations (deux fois/semaine). Les premiers résultats obtenus se déclinent comme suit :

  • Ainsi, les premiers résultats enregistrés durant la saison hivernale de 2012 montrent un impact positif du réseau de drainage sur la qualité du sol et le rabattement du niveau initial de la nappe. Ces résultats ont été intégralement confirmés au cours de la deuxième saison agricole.
  • Par rapport à l’efficience du réseau de drainage, les débits d’eau de drainage enregistrés présentent une évolution cohérente avec l’occurrence des irrigations et la dynamique de la nappe. On observe en effet un pic de débit de pointe presque concomitant avec l’apport d’eau d’irrigation, suivi d’une phase descendante marquée par un débit de tarissement progressif.
  • Les eaux d’irrigation ont une salinité de l’ordre de 4,2 g/l et celle des eaux de drainage a varié entre 9 et 10 g/l de sels totaux solubles, c’est la preuve d’une bonne efficacité du drainage sur le dessalement du sol.
  • 24 heures après l’irrigation, on enregistre une légère remontée de la nappe superficielle suivie d’un rabattement progressif de son niveau.
  • Après deux mois d’irrigation-drainage, le niveau de la nappe a baissé de l’ordre de 20 cm.
  • Les résultats préliminaires d'analyse du sol au voisinage des 9 piézomètres installés dans le pilote montrent une stabilisation de la salinité autour de 4 g/l de la solution du sol. Cela traduit la bonne efficience des irrigations.


Le pilote a été mis en œuvre dans ses composantes hydraulique et agricole. Le plan de culture a également été exécuté et les premiers résultats obtenus sont très prometteurs avec une augmentation de la production des dattes, une baisse du niveau de la nappe du sol accompagnée d’une chute de la salinité des eaux de drainage et du sol. Le rétablissement de la fourniture d’eau au pilote, suite à une brève interruption, a permis la mise en place du plan de culture.