Problématique



L’agriculture irriguée dans la plaine de la Jeffara a connu un boom durant deux décennies (1980-2000) dans le cadre d’une politique agricole visant l’assurance de la sécurité alimentaire du pays.

Dans cet objectif, de grands périmètres irrigués ont été créés et de nombreux forages creusés par l’Etat. Cette politique a été relayée par la suite par des investissements privés autour de multiples puits et forages, ce qui a fini par déclencher un processus de surexploitation effréné de la ressource, accompagné par le rabattement de la nappe et l’intrusion des eaux marines. Les rendements des cultures n’ont pas tardé à chuter et la rentabilité des projets d’irrigation remise en cause. D’où l’abandon progressif de l’irrigation.

La problématique de ce pilote est représentative de l’ensemble des périmètres irrigués de la grande plaine de la Jeffara libyenne. Elle réside dans la pénurie d’eau de bonne qualité, d’où l’intérêt de chercher des alternatives permettant de sauver l’agriculture irriguée dans une perspective de développement durable.